affinites-electives-

Affinités électives

Louis Bouvier, Grégory Chatonsky, Michel de Broin, Jean-Pierre Gauthier, Mathieu Latulippe, Dominique Sirois

Oeuvres de l'exposition

Galerie Division est heureuse de présenter Affinités électives, une nouvelle exposition commissariée par Aseman Sabet et qui regroupe les œuvres de Jean-Pierre Gauthier, Michel de Broin, Dominique Sirois, Louis Bouvier, Grégory Chatonsky, et Mathieu Latulippe.

                                                                                                                        ***

Les forces d'attraction inhérentes aux réactions chimiques trouvent-elles écho dans la sphère des relations humaines ? Cette question dessine les contours du roman que Goethe publie en 1809 et dont cette exposition emprunte le titre. D'entrée de jeu,Les affinités électives relève d'un libre dialogue entre la science et la sensibilité. L'auteur aborde les rapprochements naturels, suppose l'idée d'un déterminisme affectif et interroge au détour la part qui revient à la décision dans les élans passionnels.

Partant de ces considérations, il s'agit ici d'offrir un espace de réflexions sur les liens entre les registres scientifiques et affectifs, en recoupant les notions d'utopie, de technologie, d'identité, de nomenclature et d'histoire. À travers cette diversité de points de vue, les oeuvres déploient une charge sensorielle. Les évocations de la chair et des textures telluriques côtoient les références olfactives et haptiques, projetant la corporalité dans des fictions anthropomorphiques et anachroniques. Les principes d'associations et d'interrelations sont fondamentaux : ils s'articulent de manière autonome dans chacune des propositions, en écho aux mécanismes sélectifs, émotifs et combinatoires qui orientent la mémoire autant que nos anticipations du futur.

La réunion de ces six artistes aux parcours distincts découle également d'une volonté d'observer les multiples points de rencontre entre leurs pratiques respectives. En ce sens, le concept d'affinité élective rappelle les procédés d'agencement et de composition dont relève à la fois le travail de l'artiste et celui du commissaire. Par extension, il permet de penser à la fonction structurante du tissu relationnel dans le monde de l'art.